Algerian Invest : Un guichet unique au service de l’investissement national et étranger

Algerian Invest est le guichet unique, longtemps attendue par le patronat et le monde économique.

Inscrit au menu de la réunion, aujourd’hui, du Conseil des ministres, après avoir fait l’objet d’un examen du Conseil du Gouvernement, jeudi dernier, l’avant-projet de loi sur l’investissement promet des facilitations aussi bien pour l’investissement national qu’étranger.

Entre autres dispositions contenues dans le nouveau texte, le renforcement des prérogatives de l’Agence nationale du développement de l’investissement (ANDI) appelée désormais «Algerian Invest». Elle devient un guichet unique où seront accomplies toutes les démarches de constitution d’un dossier complet d’investissement, avec la satisfaction des demandes inhérentes, entre autres l’attribution d’un terrain et l’octroi de crédit bancaire.

«C’est une bonne chose cette reconversion de l’ANDI en Algerian Invest. Toutes les institutions seront autour d’elle pour libérer, accompagner et aider l’investisseur à obtenir les autorisations. Ces autorisations que nous peinons à avoir» a affirmé Abdelouahab Ziani, le président de la CIPA (Confédération des industriels et producteurs algériens), dans une déclaration, aujourd’hui, à la radio algérienne.

Cette création du guichet unique, longtemps attendue par le patronat et le monde économique, a souligné l’invité de la radio, sera à même de mettra en confiance le chef d’entreprise national et drainera l’investissement étranger. Elle «démolira» la bureaucratie.

Pour rappel, à l’exemple d’autres organisations patronales, la CIPA a été associée aux consultations sur l’élaboration du nouveau texte. Ses représentants ont été reçus par le Premier ministre mais aussi par le président Tebboune.

Dans son intervention à la radio, M. Ziani n’a pas manqué de soulever le problème récurrent d’instabilité juridique : «Il n’est pas normal de changer chaque fois la loi sur l’investissement ou autre. Ce qui est encore plus inquiétant est l’absence de textes d’application sinon leur non mise en œuvre. Il est absolument nécessaire d’aller vers des textes pérennes de façon à garantir un environnement d’investissement favorable sur le long terme».

Revenant au guichet unique d’Algerian Invest, le président de la CIPA a évoqué la nécessité d’impliquer un autre partenaire, en l’occurrence les ambassades : «Algerian Invest doit être une priorité pour toutes les ambassades qui se trouvent dans le monde entier afin de drainer les investisseurs étrangers vers notre pays».

Par ailleurs, le représentant des industriels et producteurs algériens a tenu à lancer un message aux institutions algériennes afin d’alléger les procédures d’acquisition des matières premières : «Il faut alléger les procédures de dédouanement des matières premières. Arrêtez de sortir des procédures qui mettent des bâtons dans les roues des chefs d’entreprises. Il faut savoir qu’en définitive, cela profite à l’importation».

Karima Mokrani

dzentreprise.net

Leave A Reply

Your email address will not be published.