Algérie-Turquie : Une diplomatie stratégique et globale, sur le long terme.

Par Mr Hassen Kacimi

La visite du président Abdelmadjid Tebboune intervient dans un contexte particulier, caractérisé par le déroulement d’évènements graves, sur le plan international et régional.A l’occasion de cette visite, nous pouvons mettre en évidence les principaux points forts de cette entrevue, qui revêt un caractère stratégique, dans une situation exceptionnelle.Le président Abdelmadjid Tebboune, a tenu à clarifier la doctrine de l’Algérie, dans les relations internationales, dans lequel le monde se cartelise, de manière dangereuse, ne laissant aucune place au règlement des conflits, par des voies pacifiques et diplomatiques.

Il est important de relever des propos forts du président Abdelmadjid Tebboune, qui déclare que l’Algérie n’a pas d’ennemis, mais dans certains cas, il existe des divergences sur des questions importantes, en relation avec la sécurité collective, ou sur des questions de décolonisation, inscrites en tant que telles, au sein de l’organisation des nations unies.

Dans toutes ces relations internationales crisogènes, l’Algérie se mobilisera pour défendre ses intérêts , en privilégiant des relations de coopération stratégique, fondées sur le partage des intérêts.

L’Algérie ne s’implique pas négativement dans des conflits ou confrontations régionales, elle promeut une neutralité positive et elle cherchera, de manière constante, à ne pas compromettre ses intérêts .

Les relations commerciales avec la Turquie sont exemplaires. Elles ont permis la réalisation, en Algérie, des investissements Turques, d’un montant de 5 milliards de dollars et qui ont été fixés, pour le futur immédiat, à 10 milliards de dollars.

Sur des questions importantes, en relation avec les crises et les conflits, on relève, entre les deux pays, des points de vue complémentaires, qui peuvent concourir au règlement de plusieurs contentieux, dans le Sahel, au Maghreb et en Palestine.

La réunion de la haute commission Algero-Turque, devra se tenir en 2023, pour évaluer la coopération bilatérale, devant faire évaluer ce partenariat vers des niveaux plus importants, dans les domaines de sécurité collective , de l’industrie militaire, de la marine et de l’aviation.

Il y’a des négociations en cours, avec des entreprises privées, dans des domaines stratégiques.

Il est également question de mettre en place des mécanismes de coordination et de concertation, sur des dossiers importants .

Un conseil de coopération, présidé par les deux présidents, aura la charge de mener à leur terme, tous les projets d’intérêt commun, entre les deux pays.

De grands projets dans l’agriculture sont également programmés, pour garantir la sécurité alimentaire des deux pays, et cela au regard des grandes potentialités de l’Algérie dans ce domaine.

Ce créneau constitue un levier puissant, d’influence, dans les relations internationales.

D’autres créneaux d’investissement sont déjà en projet, notamment, dans plusieurs secteurs, de l’industrie, du tourisme et de la culture.

Sur des questions de sécurité collective et régionales, les deux présidents ont relevé des points de vue complémentaires, devant s’exprimer, à l’avenir, grâce à des mécanismes de concertation.

La coopération dans le domaine de la sécurité sera renforcée, par une coordination étroite, entre les deux parties.

May be an image of 2 people and people standing

L’axe stratégique Alger Ankara est une réalité, qui a pour ambition de faire la promotion d’un développement durable, et la résolution des crises et des conflits, de manière pacifique et diplomatique, qui doit réduire les interventions étrangères, et qui doit préserver la souveraineté des peuples et l’intégrité des États.

Biographie M. Hassen Kacimi :

  • 1984 – 1998 – directeur administration territoriale
  • Sous directeur de la circulation des personnes, ministere de l’intérieur , 1998- 2008.
  • Directeur ministère de l’intérieur, 2008 – premier trimestre 2020.
  • Président du comité interministériel , chargé de l’étude et du suivi des problématiques migratoires ( 2015 – premier trimestre 2020)
  • Gestion des crises au sein du centre opérationnel ( 2015 – premier trimestre 2020)
  • Expert international des flux migratoires, reconnu par des organisations onusiennes. Expert du Sahel et de la gestion des crises .
  • Représentation de l’Algérie , à l’étranger , en tant qu’expert.
  • Plusieurs communications, à l’université de sciences politiques et l’école des sciences politiques, ainsi qu’à  l’école de guerre de Tamentfoust et l’institut des études stratégiques globales ( INESG )
  • Distinction de l’institut fédéral allemand des hautes études de sécurité .

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.