Kamel Daoud, encore !!!

Par Abdelkader Meknassi

KAMEL DAOUD FÉLICITE AVEC ENTRAIN LE COUPLE MACRON LORS DE LA CÉRÉMONIE D’INVESTITURE
UN MÉLANGE DU GENRE POUR LE MOINS TROUBLANT…🤔
Voici notre icône intellectuel, notre journaliste, notre écrivain, notre libre penseur, Kamel Daoud, autoexporté à l’étranger, plus exactement en France, qui cherche, en cette occasion où la macronie célèbre sa gloriole après sa victoire aux présidentielles qui n’est autre que la conséquence d’un vote barrage contre l’extrême droite, à se frayer un chemin pour être vu et béni par le roi soleil, Macron.
En effet, après plusieurs tentatives pour faire émerger sa tête et slalomes parmis les nombreux invités, à la poursuite d’un regard de l’heureux élu, notre brillant journaliste arrive enfin à se placer dans la ligne de mire de Macron. D’un geste furtif de la main droite levée bien au-dessus des têtes qui lui faisaient écran, sa taille s’y prêtant bien, le président finit par le remarquer et lui fait signe de se rapprocher de lui.
Peut être une image de 17 personnes, personnes debout et texte qui dit ’paut Gauthier Figaro Live Lucile Schmid Essayistepoltq Essayiste VESTITURE D'EMMANUEL MACRON EN DIRECTÀ baut Gauthier Le Figaro Live Lucile Schmid Essayiste politique VESTITURE D'EMMANUEL MACRON EN DIRECT AP ibaut Gauthier Le Figaro Live Lucile Schmid Essayiste politique VESTITURE D'EMMANUEL MACRON EN DIRECT Gauthier Figaro Live tile Schmid Essayiste politique PAR STITURE D'EMMANUEL MACRON EN DIREC’
Quel bonheur pour notre Kamel qui, comblé par la grâce présidentielle, semble planer de joie. S’ensuit des sourires à pleines dents, que dis-je… plutôt un feu d’artifice, digne du 14 juillet qui se serait comme emparé du visage de notre convive pour l’illuminer, lui qui semble prendre goût à la mondanité et aux salons feutrés parisiens.
Que doit-on penser de ce mélange du genre pour le moins troublant, voire inquiétant pour la liberté et la crédibilité de la presse, que notre ami est l’un des représentants… et pas des moindres ?
Peut-on réellement préserver la liberté de sa plume, pour l’auteur de  » Mes Indépendances « , lorsqu’on cherche et on obtient de surcroît de telles proximités avec le sommet du pouvoir ?
Sachant le nombre d’affaires dont fut parsemé le parcours politique de Macron : l’affaire du journal le Monde, la vente d’Alstom, la déclaration de son patrimoine, les gilets jaunes, la crise des hôpitaux, la gestion du covid, le McKinseyGate et j’en passe… comment peut-on concevoir que notre journaliste et écrivain prolifique puisse déployer à grandes ailes sa verve journalistique, aiguisée par tant d’années de chroniques au quotidien d’Oran et d’éditoriaux à l’hebdomadaire le Point, notamment pour des sujets qui peuvent égratigner l’hôte de l’Élysée, pour les cinq prochaines années, lorsque celui-ci se permet, à l’occasion de cette investiture, de serrer avec préméditation la main du président et de son épouse, avec autant d’affection ?
Lors de cette cérémonie qui c’est déroulée ce samedi 7 mai, nous pouvons tous constater l’absence de grands noms du journalisme comme Denis Robert, Edwy Plenel, Élise Lucet ou Jean-Baptiste Rivoire. Aussi, du côté des grands écrivains francophones, pas de présence non plus d’Amin Maalouf, de Tahar Ben Jelloun ou de Yasmina Khadra. Pourquoi donc Kamel Daoud serait-il le seul à être là et surtout ravi d’y être ?

 

Source: https://web.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1373390303179160&id=100015246099248

Leave A Reply

Your email address will not be published.