L’Algérie pourra exporter des dérivés pétroliers après la mise en service de la raffinerie de Hassi Messaoud

Le président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Rachid Nadil, a indiqué que l’Algérie pourra exporter des dérivés pétroliers après la mise en service de la raffinerie de Hassi Messaoud, rapporte ce mercredi 4 mai 2022 la Radio nationale chaîne I.

Il a souligné l’augmentation de la consommation de carburants de toutes sortes après le retour à l’activité économique avec la stabilité de la situation épidémiologique.

Il a révélé que les résultats économiques de la décision du ministère de l’Énergie en juillet 2021 de retirer l’essence des stations ont commencé à apparaître sur le terrain, car l’Algérie n’a importé aucun litre d’essence super, ce qui a permis à l’État d’économiser 500.000 dollars par an, en plus pour réduire les coûts de transport, de stockage et d’entretien des réservoirs d’essence usagés.

Le même responsable a déclaré que l’Algérie est en mesure d’exporter des produits pétroliers à l’étranger, car elle acquiert une expérience suffisante pour cela, selon la même source.

Il a rappelé que l’Algérie dispose de 05 raffineries, en attendant l’entrée en vigueur de la raffinerie de Hassi Messaoud, qui mettra fin définitivement aux problèmes d’exportation et approvisionnera le pays.

algerie-eco.com

Leave A Reply

Your email address will not be published.