Le pari réussi de « One Night in Algeria » à l’Olympia

Dans une salle de l’Olympia bondée, le concert « One Night in Algeria » a tenu toutes ses promesses. Alternant des moments mystiques (Beihdja Rahal ou les soeurs du groupes Tighri Uzar) et des liesses festives (Sofiane Saidi, Cheba Zahouania, Hamidou, Orchestre National de Barbès), c’est toute la musique algérienne qui a été mise à l’honneur dans cette édition.

La productrice Soraya Nefissi a foi dans ses rêves. Après une édition « One Night in Tunisia », elle a du surmonter une pandémie mondiale qui a repoussé toute nouvelle édition pendant deux ans. Il en aurait fallu plus pour la dissuader. Avec l’aide d’une amie journaliste, elle a réussi à réunir sur scène, la grande diversité de la musique algérienne dans le temple du Music-Hall, l’Olympia. « Je travaille depuis plusieurs années en production audiovisuelle, indique la productrice de Soraya Productions. Il y avait une vraie demande de concerts de qualité pour le Maghreb et l’Afrique. J’ai voulu proposer un concept avec deux présentateurs et un concert inter-générationnel. On a réfléchi à des artistes de toutes les régions. On a réussi à réunir une très belle scène. J’espère pouvoir faire un « One Night in Morocco » et pouvoir pérenniser les « One Night » pour que ça devienne incontournable. »

>>Lire aussi : Le concert unique et caritatif « One Night In Algeria » le 4 Juin 2022

Un concert au diapason

Incontournable, « One Night in Algeria » l’aura été. Menée brillamment par la journaliste- animatrice TV, Hana Guezzar et l’humoriste Cheikh Nhari, la soirée a vu défiler ce qu’il se fait de meilleur dans les artistes algériens de renom : Beihdja Rahal, Hamidou, Yasmine Ammari, Cheba Zahouania, Dalia Chih, Tighri Uzar,… Il est revenu à Dalih Chih de reprendre le défunt Idir. Enfin, Sofiane Saidi, « le prince du Rai 2.0 » a mis le feu avec des reprises du défunt Rachid Taha.

Après l’entracte, c’est au tour de l’Orchestre National de Barbès de rallumer la flamme. On en oublierait presque que les membres du groupe fêtent leurs 40 ans de carrière tellement leur vivacité et leur énergie est transmissible.

Clou du spectacle, la diva du raï ! Cheba Zahouania conclut un concert, sans temps mort, mené de main de maitre par le chef d’orchestre Kais Melliti. De plus, les spectacteurs n’ont pas fait qu’écouter de la musique. Ils ont pu faire une bonne action aussi. En effet, l’Association Franco-Algérienne de Pneumologie.  bénéficiera d’une partie des bénéfices.

Source : https://www.lecourrierdelatlas.com/le-pari-reussi-de-one-night-in-algeria-a-lolympia/

Leave A Reply

Your email address will not be published.