L’UNICEF salue les réalisations de l’Algérie en matière de promotion et de protection de l’enfant

La représentante du bureau du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en Algérie, Souraya Hassan, a salué samedi à Alger, les réalisations de l’Algérie en matière de promotion et de protection de l’enfant pour lui assurer l’accès à l’éducation, à la santé et à la protection sociale.

Intervenant lors d’une rencontre à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale contre le travail des enfants (12 juin de chaque année), Mme Hassan a salué « les progrès et les réalisations de l’Algérie en matière de promotion et de protection de l’enfance pour assurer aux enfants algériens l’accès à une éducation de qualité, à la santé et à la protection sociale ».

Elle a également mis en avant « l’engagement continu du gouvernement algérien qui consacre au rang de priorité stratégique la prévention et la lutte contre le travail des enfants dans son programme d’action », ainsi que ses « engagements vis-à-vis des instruments internationaux, notamment la convention relative aux droits de l’enfant et ses protocoles ».

Le représentante de l’Unicef a aussi salué « l’engagement de l’Algérie pour la réalisation des Objectif de développement durable (ODD) à l’horizon 2030 et, notamment la cible 8.7 portant sur l’élimination du travail des enfants sous toutes ses formes d’ici à 2025 et l’éradication du travail forcé », relevant que « ces efforts expliquent sans doute la prévalence très faible du travail des enfants en Algérie ».

A l’échelle mondiale, Mme Hassan a indiqué que « 160 millions d’enfants sont encore astreints au travail des enfants », ce qui représente près de 1 enfant sur 10 dans le monde ».

Elle a indiqué que le travail des enfants est toujours associé à la non scolarisation, précisant qu' »une grande partie des enfants qui travaillent dans le monde sont exclus de l’école, alors qu’ils se situent dans la tranche d’âge de la scolarité obligatoire ».

« Plus d’un quart des enfants âgés de 5 à 11 ans et plus d’un tiers des enfants âgés de 12 à 14 ans qui travaillent ne sont pas scolarisés », a-t-elle fait savoir, mettant l’accent sur l' »impératif de rester engagé pour que les mesures et systèmes de prévention fonctionnent toujours plus efficacement et pour qu’aucun enfant ne soit laissé pour compte ».

APS Samedi, 11 Juin 2022

Leave A Reply

Your email address will not be published.