OUVERTURE DU SALON DE L’ART AMAZIGH À L’APN

ALGER – Une exposition d’arts plastiques a été inaugurée mardi à l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de la 7e édition du Salon de l’art amazigh, organisé par l’association des arts plastiques de la wilaya de Khenchela « Lamasat », à l’occasion de la célébration du Nouvel An amazigh.

L’exposition, placée sous le haut patronage du président de l’APN, Brahim Boughali, rassemble 225 œuvres d’artistes algériens et étrangers.

Selon les organisateurs, 20 artistes algériens de différentes wilayas du pays participent à cette édition qui doit également recevoir 5 artistes tunisiens dont les œuvres sont exposées.

Les œuvres exposées mettent en avant divers aspects de la culture amazighe, notamment les coutumes et traditions ancestrales préservées par les familles, le patrimoine urbain, l’artisanat et les tenues traditionnelles.

Cette exposition est l’occasion pour les amateurs d’arts plastiques de découvrir de nouveaux talents et d’apprendre davantage sur cet art et son rôle dans le rapprochement des peuples.

L’artiste-peintre Fouad Bellaa ,qui est aussi président de l’association, a affirmé que cette exposition regroupait des œuvres d’artistes issus de toutes les écoles d’art notamment d’artistes étrangers représentant plusieurs pays, dont l’Égypte, la Jordanie, l’Arabie Saoudite et la Belgique, ajoutant que cinq artistes tunisiens se joindront ultérieurement à l’exposition.

Outre l’exposition, le programme de cette manifestation qui se poursuivra jusqu’à samedi prochain, comprend l’organisation d’un atelier artistique avec la participation des artistes présents.

Les œuvres réalisées seront offertes, à la clôture de l’atelier, à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Les organisateurs ont également programmé lors de cette manifestation, une conférence sur les arts plastiques sous le titre « le rôle des arts plastiques dans le lien intergénérationnel ».

Par ailleurs, les participants à l’exposition visiteront la Casbah et le site archéologique de Tipasa.

Parmi les artistes participants figure l’artiste Zahia Kaci qui expose de belles toiles exprimant la beauté et l’authenticité de l’art amazigh, à travers les traditions de Yennayer, ses festivités et le legs culturel amazigh.

L’artiste Khaled Sbaa participe également avec de belles peintures expressives.

Source : APS

FC-DZ

1 Comment
  1. Mohamed Redha Chettibi says

    j’aurais aimé qu’on dise art algérien et c’est tout ni amazigh ni berbère ni naili ni chaoui ni … Je me demande pourquoi les autorités algériennes persistent à ne pas engager des sociologues dans les ministères…. eux seuls ( et la société civile compétente en général) pourraient enlever ce registre des mains des politiques, car un politicien reste un politicien …. wallah j’aurais aimé que  » cet antagonisme » vieux de plus de 500 ans soit discuté partout en algérie : descolloques où seraient invités différents spécialistes , sociologues, antropologues, linguistiques …. et mm les psychologues …. et integrer la population dans cette affaire nationale , car c’en est une.
    Et s’il faut apprendre le tamazight à tous nos enfants depuis le primaire, alors qu’il en soit ainsi… Et après 20 ans nkounou ga3 Tlayenes , tout le monde parlerait arabe et tamazight et au diable les langues vivantes (l’anglais), la priorité est qu’on restent, nous, vivants et épargner à nos enfants une guerre ethnique, que nos ennemis chercheraient à déclancher par tous les moyens

Leave A Reply

Your email address will not be published.