DE LA MECQUE DES REVOLUTIONNAIRES, LE NEVEU DE MADIBA CRIE  »FREE FREE PALESTINE’

Le petit -fils de Mandela a plaidé pour unir nos efforts afin que le peuple sahraoui puisse avoir son indépendance et sa souveraineté.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a reçu, hier soir à Alger, Zwelivelile Mandela, petit-fils du défunt leader sud-africain, Nelson Mandela. Au sortir de l’audience, Zwelivelile Mandela s’est dit « très heureux » de participer à l’inauguration du stade Baraki, baptisé du nom de Nelson Mandela qui « considérait l’Algérie comme son deuxième pays ». « C’est une reconnaissance pas uniquement pour l’Afrique du Sud mais pour toute l’Afrique de baptiser cette enceinte sportive du nom du défunt Mandela. C’est un honneur pour la famille Mandela de se retrouver ici en Algérie. Nous allons continuer à nous battre pour les causes africaines, notamment celle du peuple du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique », a affirmé le petit-fils du défunt Mandela.Et d’ajouter : « Nous devons unir nos efforts pour que le peuple sahraoui puisse avoir son indépendance et sa souveraineté. J’ai parlé avec le Président de la république pour la consolidation des relations bilatérales avec l’Afrique du Sud dans le cadre du parlement africain, l’Union africaine ainsi que les Nations unies, afin de continuer le travail entamé par le défunt Mandela. ».Le petit-fils de Mandela a également souhaité toute la réussite à l’Algérie dans l’organisation du championnat d’Afrique des joueurs locaux (CHAN-2022) qui débute vendredi soir avec le match d’ouverture entre la sélection algérienne et son homologue libyenne à 20h00 au stade Nelson Mandela de Baraki (Alger).

L’Expression

Leave A Reply

Your email address will not be published.