IL FAUT RÉSOUDRE «UNE FOIS POUR TOUTES» LE CONFLIT AU SAHARA OCCIDENTAL

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé vendredi le Maroc et le Front Polisario au «dialogue» pour résoudre «une fois pour toutes» le conflit au Sahara Occidental» qui dure depuis tant de décennies».

«Il est temps pour les parties (au conflit) de comprendre la nécessité d’un dialogue, de chercher une solution et pas seulement de maintenir un processus sans fin, sans espoir de résolution», a déclaré le chef de l’ONU, cité par des agences de presse.

«J’ai bon espoir que le processus politique se développe à nouveau», a-t-il ajouté, alors que son nouvel émissaire chargé du dossier, Staffan de Mistura, vient de boucler sa première tournée dans la région. Et d’enchaîner : c’est «un problème qui dure depuis tant de décennies dans une région du monde où nous voyons des problèmes de sécurité extrêmement graves, où nous voyons le terrorisme se multiplier dans le Sahel et de plus en plus près des côtes, qu’il est dans l’intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce problème du Sahara Occidental».

L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental, Staffan de Mistura, dont la principale mission est de relancer le processus politique au Sahara Occidental, a achevé, mercredi dernier, sa première visite dans la région, sur fond de réaffirmation du Front Polisario de sa position en faveur d’une solution politique basée sur un référendum d’autodétermination. Le membre du Secrétariat national du Front Polisario chargé de l’Europe et de l’Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir, avait indiqué que la réussite de la mission de De Mistura était tributaire de l’adoption d’une approche pacifique pour le règlement du conflit, conformément au plan de paix ONU-OUA.

Pour le représentant du Front Polisario en Europe et auprès de l’Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir, l’occupant marocain qui persiste dans ses mensonges et sa propagande tendancieuse vient d’essuyer un nouveau revers au niveau international. Il prévient le Conseil de sécurité des Nations-Unies que la persistance de la politique marocaine à l’égard de la question sahraouie risquait d’amener l’émissaire onusien pour le Sahara Occidental à jeter l’éponge.

Source : Le Soir d’Algérie / APS

FC-DZ

Leave A Reply

Your email address will not be published.