Pourquoi l’entité sioniste active le pion Haftar?

Pourquoi l’entité sioniste active le pion Haftar?

Thursday, 20 January 2022 3:34 PM  [ Last Update: Thursday, 20 January 2022 3:39 PM ]

Pourquoi le général Haftar s’envolerait-il pour rencontrer à Tel-Aviv des officiels sionistes dont les paires se trouveraient ces jours ci au Soudan? Certains diraient que c’est par le souci que leur cause la perspective d’un échec total du processus dit la normalisation. Soit. Mais tout le monde savait d-s le début que les accord d’Abraham n’étaient pas fait pour marcher, accords dont les limites se manifestent de plus en plus que ce soit au Maroc où ils n’ont absolument pas servi la cause de Rabat qui cherchait surtout à obtenir en échange la reconnaissance définitive US de la marocanité du Sahara ou que soit aux Emirats qui ciblés par les missiles et les drones houthis ne trouvent aucune main secourable ni à Tel-Aviv ni à Washington. Alors à quoi bon que Haftar soit invité, candidat putatif aux législatives  libyennes soit invité à Tel-Aviv?

A vrai dire ce général aux milles visages est l’image de la cuisante défaite d’Israël à déclencher une guerre au Maghreb entre le Maroc et l’Algérie. Depuis novembre date à laquelle le ministre de la guerre israélien s’est rendu à  Rabat pour y vendre se gadgets militaires cela se voyait à mille kilomètres ; le Maroc n’allait pas déclarer la guerre à l’Algérie même si il y a eu cet épisode du meurtre de trois Algériens à Tindouf. Pourquoi? tout simplement par ce que les Marocains ne suivront pas leur roi dans ce sens. Déjà ces manifs géantes contre la normalisation au Maroc et le mouvement qu’elles ont déclenché marquaient la cuisante défaite de l’axe US/Israël. Surtout que l’Algérie a adopté une stratégie de minage de l’influence US /OTAN non seulement dans le Maghreb mais aussi au Sahel avec les conséquence extraordinaires qu’on connait ,: l’expulsion de la France du Mali, une expulsion qui se généralise. C’est pour cela que les Américains ont renoncé à reconnaître le Sahara marocain. Certes c’est un peu amer pour les Marocains mais cette victoire anti-Israël c’est le fruit de l’effort des Maghrébins ensemble, Marocains et Algériens. Reste que ce Grand Maghreb, Israël a la mission d’en déclencher le processus. il compte le faire à l’aide de Haftar. mais le vieux général pourrait -t-il faire ce que Rabat et les Etats Unis  plus Israël n’ont pas pu faire? Bien sûr que non. L’Algérie a déjà introduit la Résistance au Maghreb. Voici ce que le président Tebboun a dit à ce sujet :

A l’occasion de la Journée nationale de l’armée, le président algérien a qualifié les prêts étrangers de « violation de l’indépendance et de la souveraineté nationale du pays », indiquant : « L’Algérie ne tombera pas dans le piège d’emprunter à l’étranger, même si certains sont mécontents de cette vision. »

« Les institutions financières étrangères ont proposé à de nombreuses reprises des prêts et des facilités à Alger en contrepartie d’une certaine flexibilité dans les affaires politiques ; les prêts étrangers limitent notre souveraineté nationale et notre liberté à défendre les idéaux équitables dans le monde, y compris la cause palestinienne et le dossier du Sahara occidental», a souligné le président Abdelmadjid Tabboune.

Il a rendu hommage au rôle de l’armée algérienne dans le maintien de la stabilité et de la sécurité dans le pays,  avant d’affirmer : « L’armée est prête à défendre le pays et malheur au pays qui veut attaquer l’Algérie. Le Maroc et l’Algérie sont à couteaux tirés depuis des années. Le fossé s’est creusé, lorsque le Maroc a signé un accord de normalisations avec Israël et que le gouvernement de Rabat a franchi le pas vers une coopération militaire avec le régime de Tel-Aviv », a-t-il déploré.

Lire aussi : L’entretien exclusif du chef de la Diplomatie algérienne à PressTV

Mais L’Algérie est allée jusqu’à annoncer la tenue d’une réunion à Alger en présence de différents groupes palestiniens, dont le Hamas, le Jihad islamique, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) dans le but de mettre fin aux divergences et de booster la Résistance sur le continent.

Certes  l’Union du Maghreb arabe fondée en 1989 avec le partenariat de l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie ne peut pour l’heure tenir la route mais cette introduction du facteur de la Résistance au Maghreb pourrait changer tout. D’où le recours angoissé de l’axe US/Israël à Haftar l’homme par qui la Libye  a connu sa seconde guerre en 2020 quitte à ouvrir ses portes à l’OTAN. Le site Internet algérien TSA a révélé le 15 janvier que l’avion du maréchal Haftar s’est posé, vendredi 14 janvier, dans l’aéroport de Ben-Gourion à Tel-Aviv. Ayant à son bord des personnes inconnues, l’avion libyen est resté deux heures dans les territoires occupés, avant de s’envoler vers une destination non précisée, d’après la radio publique israélienne.  Néanmoins, le correspondant de la télévision israélienne Kan prétend que l’aéronef avait regagné Chypre où il avait fait une escale diplomatique avant de se rendre dans les territoires occupés.  « La présence de l’avion de Haftar sur l’aéroport de Tel-Aviv survient deux jours après que le Premier ministre libyen Abdelhamid Debiba a démenti les informations qui ont fait état de sa réunion en Jordanie avec David Barnea, le chef du Mossad, sur la normalisation et la coopération sécuritaire entre les deux pays. »  Mais Haftar sionisé ou pas, the game’s over au Maghreb pour l’entité. La normalisation appartient au passé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.